3 erreurs fréquentes sur Sage 50

le . Publié dans Logiciel comptable

Ayant cumulé plus de 1 000 heures de formation et de soutien technique sur le logiciel comptable Sage 50, notre équipe a la grande majorité des problèmes qui peuvent survenir sur Sage 50. Voici donc notre top 3 des erreurs les plus fréquentes et ses impacts sur votre comptabilité d'entreprise.

  

Traiter une vente ou un achat par une écriture de journal général

Bien que vous soyez un bon comptable et que votre écriture ne comporte pas d’erreur, le traitement manuel d’une vente ou d’un achat fausse certain de vos rapports d’analyse. En effet, bien que vous obtenez un état des résultats juste, vos rapports de ventes/achats ou l’analyse de vos comptes clients/fournisseurs ne contiendront pas l’information relative à cette transaction. Le module client/fournisseur utilise des livres auxiliaires afin de compiler les statistiques relatives à vos vente et achat. L’écriture manuelle n’affecte aucun de ses auxiliaires.

 

Traiter une avance d’un client/fournisseur par l’enregistrement d’une nouvelle facture

Une procédure pour le traitement d’une avance client/fournisseur est prévue dans Sage 50 par la fonction encaissement/déboursé. Le traitement d’une avance par l’enregistrement d’une facture suppose que la vente ou l’achat a déjà eu lieu. Elle fausse donc vos rapports de ventes/achats ainsi qu'erroner vos rapports de taxes.

 

L’utilisation fréquente d’un inventaire négatif

L’utilisation d’un inventaire négatif peut fausser l’analyse de votre coût des marchandises vendues, surtout avec l’utilisation de la méthode de coût FIFO (First in, First out). Lors d’une vente en mode coût moyen, le système se base le coût moyen de l’item afin de le transférer au coût des marchandises vendues. Lorsque vous réapprovisionnez l’item en question, la valeur d’inventaire est ajustée et s’il y a une variation entre le prix réel et le coût moyen, le système la passe en écart. Par contre, lorsque vous utilisez le mode FIFO, le système passe l’ensemble de la variation du coût en écart. Il n’y a alors aucun rapprochement fiable entre la vente de l’unité et le coût des marchandises vendues à l’état des résultats lorsque les coûts d’achat varient grandement.