La solvabilité, le défi de toutes les PME

le . Publié dans Nouvelles générales

La solvabilité est un concept que toutes les PME devraient connaître afin d’assurer la pérennité à long terme. En fait, la solvabilité est la capacité d’une entreprise à régler ses dettes au moment où elles deviennent exigibles. Donc, par opposition, une entreprise est dite insolvable lorsqu’elle n’est plus en mesure de faire face à ses obligations financières.

Les liquidités sont le cœur de l’entreprise. Des liquidités suffisantes au bon moment assurent une santé financière et la réussite de l’entreprise tandis qu’une insuffisance de liquidité peut perturber les activités, freiner la croissance et mettre en péril la survie de l’entreprise. Plusieurs croient à tort que solvabilité rime avec rentabilité. Cependant, une entreprise qui est rentable n’est pas nécessairement solvable. En effet, une entreprise peut être rentable, mais avoir une situation économique ou une mauvaise gestion des liquidités qui rend l’entreprise non solvable. Voyons quelques exemples :

Délai de recouvrement des comptes clients versus comptes fournisseurs

 

SolvabilitéCertaines entreprises ont des clients dont le délai de recouvrement peut aller jusqu’à 180 jours et des fournisseurs dont le délai de recouvrement est de 30 jours. Cela signifie que l’entreprise doit attendre six mois avant de recevoir les paiements de ses ventes de biens et services, mais qu’elle doit payer ses fournisseurs, ses employés, ses frais bancaires et autres dans un délai maximal de 30 jours. Des délais de recouvrement aussi inégaux engendrent des problèmes de solvabilité, car les sorties de fonds sont plus rapides que les entrées de fonds.

 

Obligations financières importantes

L’entreprise peut être rentable, mais avoir des obligations financières qui nuisent à sa solvabilité. Ces obligations peuvent être les salaires, le loyer, électricité et chauffage. Ce type d’obligation affecte la solvabilité, mais également la rentabilité de l’entreprise. Cependant, certaines obligations telles que le remboursement des emprunts bancaires et prêts n’affectent pas la rentabilité de l’entreprise, mais peuvent compromettre sa solvabilité.

 

Versement dividende important

Le versement répétitif de dividendes peut s’avérer néfaste pour une entreprise. Dans les petites et moyennes entreprises, l’actionnaire principal est souvent le propriétaire. À la suite d’un exercice très rentable, le propriétaire peut être tenté de se verser un dividende. Cependant, il faut réaliser que le compte bénéfice non-répartis n’est pas toujours de l’argent disponible. En effet, cet argent est réparti dans les différents actifs de l’entreprise. Par conséquent, la somme d’argent réelle que le propriétaire peut se verser est le solde du compte bancaire. Bien évidemment, retirer un montant important du compte bancaire peut compromettre la solvabilité de l’entreprise. De plus, le fait de retirer de telles sommes nuisent à l’expansion et la croissance de l’entreprise.

 

Comment éviter ces situations

La meilleure façon de prévenir ou d’atténuer ces situations est d’être préparée. Le meilleur outil est le budget de caisse, soit un état prévisionnel des entrées et des sorties de fonds. Ce budget de caisse est établi à partir des données passées et des projections de l’entreprise. Celui-ci devrait être préparé au même moment que le reste du budget.